Mobilité et transports durables

Nantes  

Je me déplace durable grâce à mon portable

Nicolas Tronchon n’a pas attendu l’indemnité kilométrique vélo pour promouvoir les transports propres. Fondateur de la start up Transway, il fournit des solutions de mobilité durable clés en mains aux entreprises et aux collectivités locales.
Ses outils : le smartphone et une communauté d’internautes. 

Quel est le cœur de votre activité ?

Transway est une entreprise qui a été fondée en 2009 pour faire du transport un outil communautaire et participatif. C’était bien avant les réseaux sociaux. J’étais directeur commercial dans une entreprise d’informations voyageurs et j’ai voulu sortir d’une logique industrielle pour aller vers une logique vertueuse. Transway est prestataire de services pour les entreprises ou les collectivités locales. Elle les conseille sur leurs plans de déplacements et leur fournit des outils pour une mobilité durable.

Quels sont ces outils ?

Nous avons plusieurs applications pour smartphone, notamment une – GoToo – qui est un service de mise en relation de personnes, principalement pour les trajets domicile-travail. Très simplement, le matin, grâce à l’application, je publie mon trajet, la communauté à laquelle j’appartiens en prend connaissance et peut me proposer des solutions de transport. Ce service marche grâce à trois piliers : la communauté, la circulation de l’information et l’incitation.

L’incitation est le troisième volet de ce service :  nous proposons aux entreprises de donner des points ou des cadeaux aux salariés pour les inciter à laisser la voiture chez eux et à trouver d’autres solutions qui peuvent aller du covoiturage à la marche, en passant par le vélo ou les transports en commun. Cette incitation fonctionne aussi pour les collectivités locales. Ainsi, à Bordeaux, depuis un mois, notre application est connectée aux services de transport de la communauté urbaine. Un programme de fidélité a été mis en place. Chaque fois qu’un abonné utilise un des moyens de transport – tramway, vélo, bateau-bus… – l’application l’enregistre et il obtient des points de fidélité, transformés en cadeaux.
Ce sont aussi, au final, des banques de données très efficaces pour adapter l’offre de transport à la demande et à l'usage.

Pour l’indemnité kilométrique vélo, que proposez-vous ?

Nous accompagnons les entreprises dans la mise en œuvre de cette mesure volontaire. Dans un premier temps, nous faisons une analyse du cadre légal et de l’usage existant. Nous proposons ensuite une série d’outils pour leur faciliter la tâche, notamment dans le calcul de l’indemnité. Tous les salariés sont reliés à la même application qui enregistre les données. L’application est gratuite et les données sont confidentielles. Nous gérons tout de A à Z.

L’indemnité kilométrique vélo est une des mesures de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Depuis le 1er janvier 2016, un employeur peut prendre en charge, de manière volontaire, le coût des trajets domicile-travail en vélo de ses salariés. L’indemnité est fixée à 25 centimes d’euro du kilomètre, dans la limite d’un plafond annuel.

En savoir plus


  • Transway


  • Loire-Atlantique

Ces actions peuvent aussi vous intéresser